Islam bbr

Communiqué de Bertrand Dutheil de La Rochère, Membre fondateur et trésorier du RBM. Conseiller régional d’Ile-de-France du 29/04/2016

Dans Le Figaro de ce jour, commentant un sondage de l’IFOP sur l’image dégradée de l’islam en France, Anouar Kbibech, président du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman), réclame « un droit à l’indifférence ». Sa demande est légitime. Mais toutes les évolutions montrent une défiance accrue. Aux musulmans de s’abstenir d’intervenir en tant que tels dans l’espace public pour réserver l’expression de leur foi dans la seule sphère privée. Aux responsables de l’islam qui se veulent représentatifs de cette religion en France d’imposer le respect des principes de la laïcité. Les résultats du sondage leur montrent la voie à suivre.

63% des Français se disent opposés au port du foulard. Les musulmanes qui le portent sont les seules personnes dont on connaît la religion en les croisant dans la rue. Le port de la kippa est tellement réduit que la comparaison ne serait qu’un faux-fuyant. 52% des Français ne sont pas favorables à l’édification de mosquées et 63% pensent que l’influence et la visibilité de l’islam sont trop importantes. Qu’il y ait des lieux de culte musulmans est une chose, qu’ils soient ostentatoires en est une autre.

Établir un parallèle entre les minarets et les clochers est encore un faux-fuyant : les clochers appartiennent aux paysages de France depuis des siècles, ils ont une signification culturelle qui dépasse leur rôle religieux. 68% des Français déclarent que les musulmans ne sont pas bien intégrés dans la société. En demandant trop souvent un traitement à part dans les lieux publics, les cantines, les piscines, les jours fériés et autres, c’est un regrettable droit à la différence qui est de fait revendiqué.

Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine souhaite que tous les Français vivent en harmonie, quelles que soient leur religion ou leurs origines. Seul un espace public respectant les normes de la laïcité le permet. Il y a bien sûr la République qui ne doit jamais faillir pour faire respecter la loi. Mais il y a aussi chaque citoyen qui doit savoir respecter la liberté d’autrui. Car, dans ce sondage, il y a un chiffre inquiétant : 47% des Français considèrent l’islam comme étant plutôt une menace, soit une augmentation de 5 points depuis 2010.

Il revient à tous les Français, dont nos compatriotes musulmans, non seulement de condamner fermement le terrorisme qui se réclame de l’islam, mais aussi de rejeter toutes les dérives communautaristes qui séparent de la nation française.

Rassemblement Bleu Marine