dimanche 1 mai 2016

1er mai 2016 : discours de Marine Le Pen

1er mai 2016 : discours de Marine Le Pen
dimanche 1 mai 2016

"La Bobocratie, une classe à part" de Luc Gaffié

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma    connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici. Polémia Par Bernard Mazin le 24/04/2016 « Le bobo vit au Paradis car son engagement politique lui permet de profiter de ses hauts revenus sans souffrir de la moindre mauvaise conscience. Il sait aussi que la meilleure défense est l’attaque, c’est... [Lire la suite]
dimanche 1 mai 2016

1er Mai du FN : un an avant 2017, Marine Le Pen joue le second tour de l’élection présidentielle

Marine Le Pen le jure : la « France apaisée » qu’elle promeut depuis le début de l’année n’est pas qu’un slogan, c’est aussi un programme politique. La présidente du Front National s’est fendue d’un long développement sur le sujet, dimanche 1er mai, devant les 2 000 militants de son parti réunis, porte de la Villette, à Paris, pour le traditionnel rendez-vous frontiste en hommage à Jeanne d’Arc. « La France apaisée, ça n’est pas une description, mais une ambition, une nécessité vitale », a... [Lire la suite]
dimanche 1 mai 2016

Etat d’urgence migratoire en Autriche

Boulevard Voltaire Par Gabriel Robin,SG du CLIC, le 01/05/2016 Au début du mois de décembre de l’année 2015, deux faux réfugiés étaient arrêtés en Autriche. Mohamed Usman, de nationalité pakistanaise, et Adel Haddadi, de nationalité algérienne, s’étaient infiltrés parmi les « migrants », missionnés par l’Etat islamique. Ils avaient accepté de se rendre en France pour commettre un attentat et « mourir en martyrs ». Pour différentes raisons, les deux hommes ont été arrêtés par l’agence Frontex, laquelle les a... [Lire la suite]
dimanche 1 mai 2016

Allemagne: un député AfD s'allie au FN français au Parlement européen

Un député européen du parti populiste allemand AfD a annoncé samedi rejoindre le groupe emmené au Parlement de Strasbourg par le Front National français, à l'occasion du congrès de son parti, globalement réticent à une alliance avec le FN. Les quelque 2.400 membres de l'AfD présents samedi et dimanche à Stuttgart (sud-ouest), pour le cinquième congrès de cette jeune formation, ne voteront finalement pas sur un rapprochement avec le parti de Marine Le Pen au Parlement européen, contrairement à ce qu'avait annoncé leur parti. Mais... [Lire la suite]