Todeschini

"Des voix déchaînées ont obtenu l'annulation d'un concert au nom d'un ordre moral nauséabond et décomplexé. N'acceptons jamais cela. Ce n'est pas la première fois que l'autocensure succède à ces coups de forces inacceptables"

La ministre de la Culture, Audrey Azoulay, parle tranquillement d'un "ordre moral nauséabond" en faisant, bien entendu, référence à la formidable mobilisation qui aura incité la municipalité socialiste de Verdun d'annuler le concert programmé du rappeur Black M pour la journée de commémoration du 29 mai prochain.

Peut-être, la ministre de François Hollande, devrait ouvrir un dictionnaire et en lire la définition : "qui provoque des nausées, qui écoeure, ou qui incommode" ou "qui dégage de mauvaises odeurs" ou encore "qui inspire une profonde répugnance (dans l'ordre intellectuel ou moral)"...C'est probablement cette dernière définition qui correspond aux pensées fortes de notre ministre de la Culture.

Ce qui peut-être assez choquant :

-Est-ce nauséabond de protester contre la présence d'un chanteur qui affirme que la France est un pays de "kouffars"-mécréants en arabe- et qui va sans aucuns soucis parler de "pédés" à qui il faut "couper le pénis" sans parler d'une certaine communauté que l'artiste traite de "youpins" ?

-Est-ce nauséabond de protester contre le fait que la municipalité de Verdun ait souhaité un événement festif alors que la commémoration du centième anniversaire de la Bataille qui je le rappelle à fait plus de 700 000 victimes (wikipédia) devrait être solennel et digne ?

Le même jour, Jack Lang, 77 ans et toujours président de l'Institut du monde arabe et le député de l'Essonne et porte-parole du PS Razzy Hammadi, exigent que le concert soit reprogrammé. Le patron du parti du président Jean-Christophe Cambadélis, l'ancienne ministre de la Culture Aurélie Filippetti, l'ex-ministre de la justice Christiane Taubira, Benoît Hamon, Rama Yade, le "philosophe" BHL et d'autres socialo-gauchistes-RPS y sont tous allé de leurs petits discours sur la "haine" de "l'extrême-droite" et donc du Front National.

Pour terminer, voici la réaction de Robert Ménard, maire de Béziers, aux propos hallucinants du Secrétaire d'Etat aux anciens combattants et à la mémoire Jean-Marc Todeschini qui "défend Black M en dénonçant un déferlement de haine et de violence de la part du Front National qui prend selon lui ce concert comme prétexte"(BFM-TV).

SG