Montebourg Mont-Beuvray

François Mitterrand escaladait tous les ans la Roche de Solutré, Arnaud Montebourg lui grimpe un autre lieu historique situé dans le même département de Saône-et-Loire, le Mont-Beuvray puisque y était située la capitale des Eduens au 1er siècle av-JC, Bibracte.

L'on voit bien que, parfois, nos socialistes recherchent bel et bien dans l'Histoire de quoi se "requinquer" !

Lundi 16 mai donc, l'ancien ministre de Jean-Marc Ayrault, devenu l'espoir de la fronde du PS, a fait son ascension entouré de quelques afficionados tels que les députés Laurent Baumel et Christian Paul, mais surtout par une grosse équipe de journalistes.

Certes, il n'a pas annoncé sa candidature, mais il est évident qu'il y pense.

Le problème pour lui, c'est que des candidatures à gauche, il ne vas probablement pas en manquer, il y a tout d'abord François Hollande qui n'a pas encore choisi de tirer sa révérence, il y aura peut-être pour EELV Cécile Duflot, l'ancienne ministre du logement qui prends, apparemment, plaisir à taper sur son ancien mentor, l'ex-banquier de Rotschild Emmanuel Macron qui, entre le lancement de son propre mouvement politique, un discours fleuve à Orléans, une levée de fonds en Grande-Bretagne, jure les grands dieux qu'il n'a jamais envisagé quoique ce soit, le déjà parti Jean-Luc Mélenchon, les communistes qui ont un peu mal pris la décision prise par le fondateur du PdG, les éternels trotskistes du NPA et de LO et peut-être quelques surprises.

A "droite" et au centre, ce n'est guère mieux, car derrière le favori Alain Juppé, il y a pas moins de 12 autres candidats potentiels ou déclarés à la primaire de novembre prochain dont l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy , l'ex-premier ministre François Fillon, sans parler de ceux qui seront sur la ligne de départ hors-primaires, comme à l'UDI.

Face à cette multiplicité de candidatures avouées ou encore mise-sous-plis,le Front National a clairement sa candidate et toutes les instances du mouvement, les dirigeants et élus s'activent à la mise sur pied du programme qui sera présenté aux Français.

Entre les dizaines de candidats du Système qui se préparent, seule Marine Le Pen , grâce à une politique patriotique et non idéologique, est en mesure de prendre en charge notre avenir. Et il n'est pas nécessaire de gravir un mont ou une roche pour s'en persuader.

GS