Pape François

Le pape François a accordé un entretien au quotidien  La Croix en date ce 17 mai, il n'y va pas de main-morte contre l'idée, pourtant évidente (c'est là mon point de vue personnel) que notre continent a ses racines historiques, sociologiques et même physiques et environnementales de nature chrétiennes. Il nous dit :

"Il faut parler des racines au pluriel car il y en a tant. En ce sens, quand j'entends parler des racines chrétiennes de l'Europe, j'en redoute parfois la tonalité, qui peut être triomphaliste ou vengeresse. Cela devient alors du colonialisme"

 Puis interrogé sur l'un des fondamentaux de notre république : "La petite critique que j'adresserais à la France à cet égard est d'exagérer la laïcité. (…) La France devrait faire un pas en avant à ce sujet pour accepter que l'ouverture à la transcendance soit un droit pour tous." et il ajoute en empruntant la voie d'un débat primordial aujourd'hui qui ne s'attache pas qu'à l'aspect physique su sujet traité : "Si une femme musulmane veut porter le voile, elle doit pouvoir le faire"...

Le pape François, de nationalité argentine , né Jorge Mario Bergoglio le 17 décembre 1936, devrait être célébré comme le pape le plus "modéré" de l'Histoire, tellement il entre dans le "moule" du politiquement correct. D'autre-part le pape nous parle de "colonialisme" en rapport avec les racines chrétiennes de l'Europe !

Un petit détour par les livres d'histoire qui concerne l'Europe (il est vrai qu'il n'est pas européen) et plus précisément de l'Espagne nous explique que les musulmans ont occupés militairement et sociologiquement ce pays durant plus de 700 ans...ce n'est pas du colonialisme là ?

Si je ne suis pas vraiment un catholique très pratiquant, je le suis surtout par le baptême, par tradition familiale et par l'Histoire de mon pays, de ma région, de mon territoire, je suis tout de même choqué de constater que le Chef de l'Eglise qui est la mienne, prenne de telles positions qui vont à l'encontre de toute réalité historique.

J'avoue là, que j'ai du mal à suivre

GS