CAP 2017

Communiqué de Presse du CAP énergie, Comité d’Action Programmatique du 18/05/2016

La mise en examen d’Anne Lauvergeon, Présidente pendant 10 ans d’AREVA, est motivée par une falsification des comptes, à propos du rachat inconsidéré en 2007 d’UraMin, société promettant de faramineux gisements d’uranium en Afrique, qui n’ont jamais vu le jour. O. Ffric, son mari, est accusé de délit d’initié dans cette même affaire.

Cet épisode calamiteux, s’inscrit dans la mise au jour de la gestion désastreuse de l’Etat dans le secteur de l’énergie : 5 Mds de pertes en 2014, 2 Mds en 2015, tentative non aboutie de revendre pour 2 Mds à EDF la branche réacteur AREVA NP, perspective de 6 000 suppressions de poste d’ici 2017… Les délais explosent les budgets des EPR en France et en Finlande. C’est un nouveau scandale qui éclate !!

Dans la situation économique actuelle, les 16 Mds d’euros de la participation de l’Etat via EDF dans la construction de l’EPR d’Hinkley Point est une aberration.

Il est urgent que l’Etat reprenne en main tous les secteurs stratégiques, celui de l’énergie en particulier, pour éviter la main-mise au capital de capitaux étrangers. François Dumont au nom du CAP énergie, Expert dans le domaine énergétique-électrique, s’insurge d’une situation qui n’a peut-être pas fini de révéler tous ses tenants et aboutissants. Il en appelle, avec tous les experts du CAP énergie , à la mise en place avec le Front National, d’une véritable politique énergétique nationale, à court, moyen et long terme.

Front National