Laïcité

Communiqué de Presse du Collectif Racine du 04/07/2016

Plusieurs médias s’en sont fait l’écho en fin de semaine : la « Maison des examens », le service interacadémique en charge d’organiser les examens et concours en région parisienne, a demandé, par la voix de son directeur, Vincent Goudet, que les chefs de centres permettent dérogatoirement aux candidats du Bac célébrant l’Aïd-el-Fitr de reporter leurs oraux de rattrapage.

Le cas est à peine croyable, tant cette disposition contrevient au principe de laïcité — « la République ne reconnaît […] aucune culte », aux termes de la loi de 1905 —, là même où elle devrait être le plus scrupuleusement observée, puisque de l’Ecole dépend largement l’assimilation de tous à la seule communauté que la République soit fondée à reconnaître : la communauté nationale.

Le cas est surtout emblématique de ces reculs qui, depuis trop longtemps, et sous prétexte de monnayer une improbable paix sociale, reviennent à céder aux revendications communautaristes, jusqu’à produire des ruptures d’égalité et à saper le pacte républicain. Nous ne trouverons pourtant la voie de l’apaisement qu’en renouant avec l’égalité de tous les citoyens devant la norme commune.

Collectif Racine