dimanche 17 juillet 2016

Le long de la baie des Anges, le diable islamique a durement frappé la France

Par Karim Ouchikh, président du SIEL (mouvement membre du RBM) le 16/07/20156 Ce jeudi 14 Juillet, usant d'un mode opératoire inédit en France, les barbares islamistes ont franchi un nouveau degré dans l'échelle de Richter de l'horreur en tuant aveuglement plus de 84 personnes, adultes et enfants confondus, et en blessant d'innombrables innocents le long de la Promenade des Anglais à Nice. Nos pensées et nos prières se tournent d'emblée vers les nombreuses victimes de ce crime de masse mais aussi vers leurs familles qui resteront... [Lire la suite]
dimanche 17 juillet 2016

Des policiers visés par un cocktail molotov à Lyon

Une patrouille de police a été violemment prise à partie par une trentaine d'individus, samedi soir à Vaulx-en-Velin, une banlieue sensible de Lyon. Les agents ont été visés par des projectiles, des pétards et un cocktail molotov. Une trentaine de personnes masquées  Selon les éléments fournis pas la préfecture, les faits se sont déroulés vers 23h15 dans le quartier du Mas du Taureau, quand une patrouille de quatre fonctionnaires suivaient des jeunes en scooter à bord de leur véhicule. Arrivés dans une petite rue mal... [Lire la suite]
dimanche 17 juillet 2016

Nice : le chagrin, le dégoût, la colère

Russeurope Par Jacques Sapir le 17/07/2016 L’attentat de Nice est l’attentat de trop. Bien sûr, on ne peut qu’être frappé d’horreur, comme nous l’avions été à de multiples reprises depuis janvier 2015 et le massacre commis à Charlie Hebdo[1]. On a déjà dit ce qu’il fallait en penser. On est saisi de chagrin, de dégoût, mais aussi de colère. La répétition de ces actes est un fait en lui-même. Il désigne aussi la réaction inadaptée et fautive du Président de la République et du gouvernement. Ces derniers ont-ils fait tout ce qui... [Lire la suite]
dimanche 17 juillet 2016

Coup d’’État avorté en Turquie : quels enseignements en tirer ?

Boulevard Voltaire Par Gabriel Robin, SG du CLIC le 17/07/2016 L’actualité mondiale est toujours un peu plus surréaliste. Dans la nuit du 15 au 16 juillet, une fraction séditieuse de l’armée turque a tenté de renverser le président Recep Tayyip Erdoğan. Ils ont été matés. Qui étaient-ils ? Des fidèles de Fethullah Gülen, prédicateur islamique exilé aux États-Unis depuis 1999 ? L’ancien allié du président Erdoğan, devenu entre-temps son ennemi juré, compte toujours des soutiens importants dans les rangs de l’armée, en... [Lire la suite]