Police Munich 22072016

Une fusillade a éclaté vendredi en début de soirée dans un centre commercial de Munich, dans le sud de l'Allemagne. L'auteur présumé de la tuerie s'est suicidé en laissant neuf morts derrière lui.

Au moins neuf personnes ont été tuées et 16 autres blessées, lors d'une fusillade dans un centre commercial de Munich, la troisième ville d'Allemagne. Le décès de l'auteur de la tuerie s'ajoute à ce bilan, encore provisoire. 

Peu avant 18 heures, un jeune homme a ouvert le feu sur des passants, non loin d'un restaurant McDonald's du centre commercial. Les forces de l'ordre ont un temps cru, sur la base de témoignages, que trois tireurs étaient en fuite. La fusillade s'est poursuivie dans une rue adjacente.

Pendant plusieurs heures, la situation est restée confuse, notamment sur le nombre de tireurs. La police a alors appelé les habitants à rester chez eux, la ville était en état d'alerte maximum. Aux alentours du lieu de la fusillade, de nombreux véhicules de secours et de pompiers étaient stationnés.  

Plus de 2.000 policiers de tout le pays et de l'Autriche voisine, dont des unités d'intervention d'élite, ont été déployés. Les transports urbains ont été temporairement interrompus, des hélicoptères survolaient le nord de la ville, où se situe le centre commercial visé. 

La fusillade a fait dix morts, dont le tireur, et 16 blessés dont trois grièvement atteints.

Ce matin, les transports en commun ont repris leur fonctionnement et la situation revient peu à peu à la normale. L'état d'alerte a été levé, selon Déborah Berlioz la correspondante de BFMTV en Allemagne.

L'auteur identifié comme un jeune germano-iranien de 18 ans

Ce samedi matin, l'unique auteur de la fusillade a été identifié comme étant un germano-iranien, âgé de 18 ans. Son corps a été retrouvé à un kilomètre du centre commercial. 

Le jeune homme, qui avait la double nationalité germano-iranienne, a agi seul. Il n'était pas connu des services de police et ses motivations sont "totalement non élucidées" à ce stade, a déclaré le chef de la police locale, Hubertus Andrä, lors d'une conférence de presse tôt samedi matin.  

La fouille de son logement et les interrogatoires de ses proches devraient permettre d'en savoir plus, a-t-il ajouté.

Des motivations "non élucidées"

La police allemande a indiqué n'avoir encore aucun élément permettant de déterminer si la tuerie était un attentat ou l'acte d'un forcené. En début de soirée, elle a indiqué "suspecter un acte terroriste" avant de se montrer plus prudente, soulignant que les motivations étaient "non élucidées". 

Si les motivations restent à déterminer, cette fusillade intervient dans un climat très lourd en Europe. Il s'agit de la troisième attaque contre des civils en Europe en moins de dix jours, après l'attentat au camion bélier à Nice (sud de la France), le 14 juillet, qui a fait 84 morts, et l'attaque à la hache de Wurtzbourg.

Le 23/07/2016

BFM-TV