Communiqué de David Dassa-Le Deist du 23/07/2016

Sans surprise, le Parquet de Paris a requis dans l’affaire « Jeanne » le renvoi du Front National devant le tribunal correctionnel du chef de complicité d’escroqueries et de recel d’abus de biens sociaux.

Le Front National réfute depuis le début de cette enquête avec la plus grande fermeté les charges artificielles retenues contre lui.

Le Front National s’étonne du calendrier choisi pour la transmission de telles réquisitions, en plein été, et de la publicité qui lui est donnée.

Cela ne l’empêchera pourtant pas de faire valoir devant le magistrat instructeur, et ce malgré les brefs délais imposés par la loi, les éléments le disculpant de toute infraction.

Front National