Police allemande gare

L'attentat de Munich qui a fait neuf morts et 16 blessés, a été commis par un jeune homme de 18 ans, germano-iranien, qui souffrait de  troubles psychiatriques, du moins selon les autorités de la capitale bavaroise.

C'est tout de même bien pratique ces troubles psychiatriques, ces divorces mal digérés, ces dépressions vieilles de plus de dix ans...

Et, comme cela ne suffisait pas pour se poser de bonnes questions sur les motivations de ce terroriste (on ne peut gère le nommer autrement) qui s'est suicidé après ses actes, un parallèle a aussitôt été fait avec le masacre commis cinq ans plus tôt en Norvège par Anders Breivik.

L'extrêmiste qui se revendique de l'idéologie national-socialiste serait donc le modèle du tueur de Munich ?

Le chef de la police locale et le procureur de Munich ont souligné "l'évidence" de ce parallèle. Le jeune homme "isolé", "solitaire", avait tout de même avec lui dans un sac près de 300 munitions pour son arme acquise illégalement...

En tous cas, bravo aux autorités allemandes qui auront réglé l'affaire en seulement 24 heures.

GS