Aliot Perpignan

Communiqué de presse de Louis AliotDéputé européen membre des commissions Développement et ACP du Parlement Européen du 01/09/2016

Je condamne les exactions menées à l’encontre de l’opposition au Gabon et souhaite un apaisement dans une Afrique déjà bien malade d’une absence de démocratie réelle et d’une corruption endémique.

Il serait souhaitable qu’à minima un recomptage ait lieu et que la volonté du peuple gabonais soit respectée.

La France et l’Europe ont intérêt à la stabilité du continent africain dans une perspective d’un développement économique équilibré, d’une maîtrise efficace de l’immigration et d’une inversion des flux.

Mais pour cela, il faut mettre fin aux réseaux douteux de la « Françafrique » qui ont conduit à cette situation démocratiquement chaotique et humainement scandaleuse.

Front National