Soldat francais Mali 2016

Communiqué de presse de presse de Florian Philippot, Vice-Président du Front National du 12/09/2016

La sélection d’un fusil d’assaut allemand pour équiper les armées françaises, en remplacement du célèbre Famas, est un scandale absolu qui pose de sérieuses questions sur l’absence de vision stratégique des gouvernements successifs.

Le fait qu’aucun industriel français n’ait été en mesure de proposer un fusil d’assaut à nos armées n’est pas une excuse suffisante. Il appartenait en effet à l’Etat, et donc au gouvernement, de s’assurer que le savoir-faire et les capacités industrielles de production de telles armes ne disparaissent pas.

Anticiper les besoins et garantir l’existence d’une offre française est une obligation en matière de défense ; il en va de notre indépendance nationale et de notre autonomie d’action.

Le fusil d’assaut est l’arme de base du soldat, il s’agit d’un équipement hautement stratégique dont il est parfaitement incompréhensible que la maîtrise d’œuvre ait pu être confiée, aussi négligemment, à une entreprise étrangère.

Rappelons que la France ne fabrique déjà plus de munitions ni de corps de bombes en nombre suffisant pour nos armées, obligeant notre pays à se fournir auprès des Etats-Unis ou d’autres puissances pour honorer ses missions sur les différents théâtres d’opération.

Le Front National s’engage à rétablir la pleine indépendance de la France en matière de défense. Cela fait partie des missions essentielles de l’Etat stratège que nous entendons remettre en place ; un Etat conscient des intérêts stratégiques de notre pays.

Front National