Lavrilleux

Communiqué de presse de Dominique Bilde, Député français au Parlement européen du 15/09/2016

En assemblée plénière du Parlement européen, réunie le jeudi 16 septembre pour débattre de l’application de la directive sur l’égalité en matière d’emploi, j’ai été interpellée lors de ma courte minute d’intervention par un personnage dont vous avez tous probablement entendu parler : monsieur Bygmalion himself, Jérôme Lavrilleux.

Alors que je saluais la volonté politique de l’Union d’en finir avec les discriminations et de favoriser le pluralisme, j’ai jugé bon préciser que les élus du groupe Europe des Nations et des Libertés (ENL) sont eux-mêmes régulièrement victimes des manœuvres de leurs collègues eurolâtres du Parlement européen. En commission culture, nos amendements sont constamment censurés, y compris quand ils correspondent aux orientations de politique générale voulues par les groupes majoritaires.

Jérôme Lavrilleux s’est permis de me couper, jugeant que les élus du groupe ENL n’étaient pas victimes de discrimination. Persifleur, monsieur « à l’insu de mon plein gré » tente de « buzzer » sur du vent pour faire oublier les lourdes affaires qui le visent

Tête haute et mains propres, je n’ai pas de leçons à recevoir d’un homme dont la probité peut être remise en question.

Front National