Parlement europeen

Communiqué de presse de Sylvie Goddyn, Mireille d’Ornano et Jean-François Jalkh du 11/10/2016

L’Union européenne ratifie dans l’urgence les Accords de Paris issus de la COP21. La nécessité de moins polluer, pour notre écosystème et pour notre santé, est évidente et tous les outils nécessaires à la transition énergétique sont disponibles et économiquement viables.

Mais ces Accords portent en eux un danger et une opportunité. Les entreprises européennes sont déjà les moins polluantes. Ajouter des normes ou des taxes, ne fera que diminuer leur compétitivité sur la scène internationale, face à des entreprises qui ne sont toujours pas soumises aux mêmes contraintes. Le risque à terme est de voir disparaître nos entreprises au profit de sociétés des autres continents qui produisent dans des conditions inacceptables. Nous risquons de perdre nos emplois et nos importations contribueront à polluer encore plus !

Il est donc urgent que les fonds européens destinés à la lutte contre le changement climatique profitent en priorité à notre économie pour maintenir notre compétitivité notamment en soutenant les initiatives qui nous permettront de réduire nos importations d’énergie et relocaliser nos emplois.

Les actions efficaces ne peuvent être menées qu’à l’échelon national après concertation démocratique. Seule une souveraineté recouvrée peut permettre de tenir le double objectif de protection de notre peuple et de notre environnement.

Front National