Conseil de l'Europe

"Le président de la délégation turque a présenté ses excuses". L'affaire n'ira pas plus loin. Selon une source proche du Conseil de l'Europe, un attaché parlementaire a commis un acte choquant et révélateur de l'état d'esprit de certains membres de la délégation turque. Dans les couloirs de l'institution, située à Strasbourg, il a entrepris la destruction d'une caricature du prophète Mahomet, présente dans le cadre d'une exposition sur la liberté d'expression.

Sauf que ce membre de la délégation turque et du parti AKP, celui du président Recep Tayyip Erdogan, ne partageait pas cet amour de la libre expression. "Se sentant offusqué" par le dessin, publié à l'origine dans un journal danois, en 2005, il y a "enfoncé un stylo et arraché" la partie de l'œuvre où se trouvait le prophète.

Nullement honteux, il se trouvait en présente de plusieurs dizaines de personnes, agents de sécurité, parlementaires ou ambassadeurs du Palais de l'Europe. Un simple rappel à l'ordre a été adressé à l'assistant.

Le 14/10/2016

Valeurs Actuelles