Airbus Caracal H225M

Airbus Helicopters a annoncé mercredi 26 octobre un plan de 582 départs volontaires d'ici 2018. Le projet de restructuration et son calendrier, présentés en Comité central d'entreprise (CCE), vont concerner les deux sites français. Celui de Marignane dans les Bouches-du-Rhône est impliqué à hauteur de 544 postes et 38 postes sur le site de Paris-Le Bourget-La Courneuve sont concernés.

Un "choc" malgré les prémices 

Le délégué syndical central CFDT, Didier Hacquart a estimé sur franceinfo que les départs volontaires chiffrés à 582 se situaient "dans la fourchette haute de ce qui était craint". Le groupe Airbus Helicopters emploie 9 200 personnes dans l'hexagone, dont 8 500 à Marignane et 700 sur le site parisien. Le plan concerne "un peu plus de 5% de l'effectif en France. C'est un choc, bien que les salariés s'y attendaient depuis plusieurs mois", selon le représentant syndical. 

Le constructeur aéronautique doit faire face depuis plusieurs mois à des difficultés pour remplir son carnet de commande. Le plan de départs intervient également après la perte d'un contrat de 50 hélicoptères en négociation avec la Pologne. "La crainte est de savoir si l'on trouvera 582 postes à supprimer avec des volontaires", s'interroge Didier Hacquart. "Cela dépendra de ce que la direction mettra sur la table comme mesures motivantes", a conclu le représentant de la CFDT.