Carenco

Le préfet de la région Ile-de-France, Jean-François Carenco sur la question de l’accueil des migrants : il se passera de l'avis des élus, donc du peuple.

"Je vais installer des centres. Beaucoup gueulent pour la forme. Je m’en fous. Les gens ont peur de tout. On verra qui râlera vraiment lorsque ce sera fait et combien de temps"

Ce monsieur a une conception spéciale de la démocratie...

Le préfet d'Ile-de-France qui était précédemment celui de Rhône-Alpes se dit prêt à réquisitionner si besoin des "anciens hôtels, des anciennes casernes de gendarmerie, à faire installer des structures modulaires" et il prévient "la vague migratoire n'est pas près de se tarir et il faut se préparer à en accueillir toujours plus"...

On comprend pourquoi ce haut-fonctionnaire est apprécié de nos gouvernants UMPS.

GS