Mühleberg suisse

Nos voisins suisses étaient appelés aux urnes pour dire par référendum, s'ils étaient d'accord pour la fermeture de trois des cinq réacteurs nucléaires existants dès 2017. Il est à noter que les autorités suisses ont décidés, en 2011 dans la foulée du désastre japonais de Fukushima de sortir du nucléaire mais sans pour autant établir de calendrier à cela, d'où cette initiative populaire fédérale"Pour la sortie programmée de l'énergie nucléaire" mis en oeuvre par les Verts qui, appuyé par les autres partis de gauche, qui proposait de limiter à quarante-cinq ans la durée de vie d'un réacteur.

Le "non" qui était lui soutenu principalement par le PLR (Parti Libéral Radical, droite), le Parti démocrate-chrétien (PDC, centre-droit)et l'UDC l'a emporté avec 54,23% contre 45,77% .