Police dossard

L'homme interpellé mardi à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, aurait reconnu devant les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) vouloir commettre un attentat sur le sol français, rapporte BFMTV. L'homme disait vouloirmourir en martyr”. Il indiquait vouloir frapper des boîtes de nuit, des bars, ou des bars libertins. Néanmoins, les enquêteurs émettent des doutes sur sa capacité à mettre en oeuvre son projet terroriste.

Une perquisition chez ses parents

C'est pourquoi les enquêteurs ont décidé de prolonger sa garde à vue de 48 heures. L'homme âgé de 22 ans, au casier judiciaire vierge, sans emploi et à tendance dépressive, est suivi depuis plusieurs semaines, car il affiche sur internet ses envies de commettre un attentat.

La section du parquet antiterroriste a été saisie le 9 août dernier, au moment où cet homme cherchait sur internet à se procurer une arme. Une enquête a alors été ouverte pour “association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste criminelle. La perquisition qui a été menée chez ses parents dans la foulée de son interpellation n'a rien donné. Rien de significatif n’a été trouvé. En matière de terrorisme la garde à vue peut durer jusqu'à 96 heures.

Le 25/08/2017

Valeurs Actuelles

Note BYR : C'est pas grave, ce n'est qu'un désiquilibré de plus ! On commence à être au parfum !