Militaire belge

L'homme qui a agressé au couteau une patrouille de militaires vendredi soir à Bruxelles est décédé, a indiqué le parquet fédéral. Il s'agit d'un Somalien né en 1987. Seul un militaire est blessé à la main, a également confirmé le parquet fédéral.

"Nous pensons qu'il s'agit d'une attaque terroriste", a indiqué une porte-parole du parquet. L'assaillant, contre lequel les soldats ont fait usage de leurs armes à feu, "est décédé", a-t-elle ajouté.

L'assaillant a "crié deux fois Allah Akbar" (Dieu est le plus grand en arabe) lors de son attaque au couteau, visant deux militaires, dont l'un a été "légèrement blessé", a précisé la même source.

Le niveau de la menace terroriste reste toutefois inchangé en Belgique, a rapporté le porte-parole du Centre de crise. Il s'élève donc toujours à trois sur une échelle de quatre. Cela signifie qu'un "attentat est possible et vraisemblable".

Le cabinet du Premier ministre Charles Michel a, lui, fait savoir qu'il ne communiquerait plus ce vendredi soir.

L'homme, A. H. (provenant de Bruges), était âgé d'une trentaine d'années et d'origine somalienne. Il n'était pas connu des services de police pour des faits de terrorisme. Il aurait foncé sur des militaires armé d'un couteau.  Les militaires ont riposté en tirant sur l'assaillant.

Le parquet fédéral a annoncé qu'il reprenait le dossier.

Selon Philippe Close, "c'est l'acte d'un individu isolé".

Charles Michel apporte son soutien aux militaires après une attaque à Bruxelles

"Tout notre soutien à nos militaires. Nos services de sécurité restent attentifs", a twitté vendredi soir le Premier ministre Charles Michel, après que deux militaires ont été attaqués par un homme muni d'un couteau sur le boulevard Emile Jacqmain dans le centre de Bruxelles.

"Nous suivons la situation de près avec le centre de crise", a ajouté le chef du gouvernement belge.

Le 28/08/2017 avec Belga

La Libre Belgique

Note BYR : Vous avez remarqué avec quellles pincettes il est communiqué sur cette nouvelle attaque d'un musulman envers des militaires ? "L'assaillant a "crié deux fois Allah Akbar"mais bon, on pense que c'est peut-être un acte terroriste... et le quotidien belge dispose de guillemets au fameux mot...