Pannaux école 1

Sans solution de transport, 104 élèves n'ont pas pu faire leur rentrée, lundi 4 septembre. Ces enfants en situation de handicap et scolarisés dans des établissements spécialisés ont été les premières victimes dugel des contrats aidés (AVS) mis en place par le gouvernement.

"Ce sont 46 chauffeurs et accompagnateurs dans le secteur de l’enfance qui sont directement impactés", s'agace Alain Duconseil, Président de La Vie Active, d'après le site de l'association qui lutte pour la prise en charge et l'accompagnement des personnes handicapées dans le Pas-de-Calais. Il est expliqué sur ce site que "ce ne sont pas moins de 104 enfants qui se sont retrouvés sans solution de transport en ce lundi de rentrée".

Jugés "coûteux" et "inefficaces" dans la lutte contre le chômage, les contrats aidés ont d'abord été diminués, et sont voués à disparaître. Ces personnes ont pour mission d'accompagner les enfants handicapés dans le cadre de leur vie scolaire et parascolaire. L'annonce du gouvernement a déclenché une vague d'indignation, et inquiète les parents.

Car sans ces accompagnateurs, la scolarité de ces enfants handicapés est impossible.

Par Lucie Valais le 06/09/2017

RTL