Ambassade de France à Londres

La nouvelle fait grincer des dents lorsqu’on sait que la sécurité des ambassades a été abordée la semaine dernière, à Paris, à l'occasion de la Semaine des ambassadeurs. Plusieurs employés des représentations diplomatiques françaises à Londres (Royaume-Uni) et à Doha (Qatar) auraient affiché des sympathies islamistes, explique Le Canard enchaîné, dans son édition du 6 septembre.

"Des drôles de types"

Au Qatar, des agents de sécurité protégeant l’ambassade témoignaient d'une proximité dérangeante avec des djihadistes et plus inquiétant encore, à Londres, un responsable de l'intendance, radicalisé, avait réussi à recruter des individus "eux-mêmes soupçonnés de sympathie pour la mouvance terroriste".

"Il y a un vrai problème avec les agents locaux. Tu peux tomber sur de drôles de types", explique un diplomate. "Des mesures très fortes ont été prises pour sensibiliser les personnels à toute radicalisation. Les échanges avec les services locaux de renseignement avant d'habiliter des personnels locaux ont été intensifiés (...)", a déclaré Agnès Romatet-Espagne, la porte-parole du Quai d'Orsay.

Pour sécuriser les représentations françaises à travers le monde, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a obtenu 67 millions d'euros, affirme Le Canard enchaîné.

Le 06/09/2017

Valeurs actuelles