Bay 6 sept 2017

Parce que notre peuple souffre dramatiquement de l'immigration qui menace notre existence même, parler moins de ce sujet fondamental serait à la fois irresponsable politiquement et stupide stratégiquement, a affirmé Nicolas Bay, secrétaire général du FN, dans un discours à Six-Fours-les-Plages, lors de la rentrée politique de la fédération du Var.

Le cadre frontiste s’oppose ainsi au vice-président Florian Philippot qui, dans une contribution au débat sur la refondation du FN, avait mis en garde contre une “erreur fatale” à ses yeux, celle de se replier sur une base programmatique restreinte et notamment les sujets dits “fondamentaux : immigration, insécurité, islamisme”.

Le Front avance mais pas assez vite, pas assez fort, a ajouté Nicolas Bay, qui a aussi  vilipendé “ceux qui tentent de se parer du manteau doré de la modernité et du progrès, appelant les militants à se saisir de l'élection à la présidence et au Comité central lors du congrès prévu en mars, pour désigner celles et ceux que vous voulez voir diriger et porter notre mouvement pour les années à venir”.

Le 11/09/2017

Valeurs Actuelles