Philippot RTL

Communiqué de presse deFlorian Philippot, Vice-president duFront Nationaldu 14/09/2017

Alors que des milliers de patients prenant du Levothyrox se plaignent d’effets secondaires des suites du changement de formule du médicament exigé par les autorités sanitaires, les pouvoirs publics ont l’ardente obligation de faire preuve de la plus totale transparence sur ce dossier.

Tous les ingrédients d’un scandale sanitaire de premier ordre sont en effet réunis. Le nombre de plaintes est tel que l’ensemble de la chaîne de santé, du laboratoire aux pharmaciens en passant par les médecins et les agences publiques, éprouve d’immenses difficultés à gérer la crise.

À l’origine de ce chaos, notamment, le manque d’information de la part de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) et du laboratoire. La légèreté de la ministre de la Santé, pour qui il n’y a « pas eu d’erreur » dans ce dossier, n’est donc pas admissible. Il faut cesser de mépriser les patients qui souffrent physiquement des décisions prises par l’ANSM sans information préalable. L’attitude de la ministre est d’autant moins compréhensible que les conclusions définitives de l’enquête de pharmacovigilance ne seront pas connues avant octobre.

Enfin, il est évident que la réponse des autorités publiques ne peut pas être seulement de l’ordre de la communication et il est très étonnant que ces dernières refusent le retour à l’ancienne formule, même transitoirement, alors qu’elle était manifestement bien mieux tolérée par les patients.

Front National