FN drapeau

La présidente du Front National a retiré sa délégation à la stratégie et à la communication au vice-président Florian Philippot.

Ce soir l'un des deux élus jurassiens que nous avons fait élire les  6 et 13 décembre 2015 au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté annonce sa démission du Front National.

En l'occurence il s'agit de Nathalie Desseigne.

Personnellement je le regrette.

Dans sa lettre de démission adressée à Marine Le Pen, Nathalie souligne sa profonde amitiée avec Sophie Montel, ancienne présidente du groupe FN au CR à Dijon mais aussi et surtout vice-présidente de l'association mise sur pied par Florian Philippot au lendemain de la longue séquence électorale de cette année 2017, Les Patriotes.

C'est un choix respectable, l'amitié, mais c'est aussi un choix politique...

Moi, qui suis souverainiste de longue date, je l'étais déjà en soutien à  Philippe Séguin au RPR au début des années 90, je pense qu'il est plus que nécessaire au mouvement national de se ressaisir et de se maintenir dans sa stratégie actuelle c'est à dire ni droite, ni gauche.

Je n'ai pas adhéré à l'association de Florian Philippot, car être au Front suffit à lui-même.

Certains de mes amis ont adhéré à l'association du vice-président du FN, pour beaucoup il sera plus question d'un choix amical que d'une décision de conviction. En effet, souverainiste, le FN l'est assurément et depuis très longtemps, mais on ne peut faire l'impasse sur la notion "identitaire" qui est elle également l'une des composantes de l'ADN du mouvement, ni sur le fait qu'il nous faut nous réorganiser car bien évidemment, on ne pourra rassembler une majorité de nos compatriotes si l'on se concentre uniquement sur les sujets majeurs que sont l'immigration, l'insécurité ou encore l'islamisation manifeste de notre société.

Tout cela pour dire que j'estime nécessaire et fondamental de se rassembler autour de Marine Le Pen pour la refondation du mouvement, unique alternative au gouvernement Macron.

GS