Macron Pharaon_n

Après la transformation de l’ISF en impôt sur le patrimoine immobilier ou encore la création d’une "flat tax" à 30% sur les revenus du capital, Emmanuel Macron a-t-il discrètement fait une nouvelle fleur aux revenus les plus élevés ? C’est ce qu’indiquent Marianne et Le Canard enchaîné dans son édition du 20 septembre. Selon le journal satirique, le président de la République aurait glissé une mesure favorable aux banquiers et aux assureurs expatriés à Londres dans le projet de loi de finances 2018.

Les banques et les assurances travaillant à Londres ne paient pas de TVA, mais une taxe sur le salaire. Ce prélèvement pouvait s’élever jusqu’à20% salaires excédant 153.000 euros brut. Le chef d'État aurait cependant décidé de supprimer cette taxe pour la dernière tranche salariale, soit les revenus les plus élevés. L'Élysée justifierait ce cadeau fiscal par la volonté de faire de Paris la nouvelle capitale de la finance européenne après le Brexit.

Mais, au nom de l'égalité de tous devant l'impôt, cette réforme devrait s’appliquer à tous les hauts salaires de la banque et de l'assurance de cette exonération de taxesouligne Marianne.

Le cadeau stratégique d’Emmanuel Macron pourrait donc privé le fisc de 300 millions d’euros de revenus rapporte Le Canard Enchaîné.

Par Geoffroy Lang le 21/09/2017

RTL