Philippe Assemblée

Comme le révèle Europe 1, cette aide qui permet d’accéder à la propriété devrait être supprimée dans les mois à venir. De 156 euros par mois en moyenne, ce petit coup de pouce de l’Etat versé à plus de 440.000 ménages modestes pour qu’ils puissent acheter un logement restera en place pour ceux qui en bénéficient déjà. Il n'y aura en revanche plus de nouveaux dossiers.

Cette décision risque de priver de nombreux locataires de l’accès à la propriété. «L'APL accession, c'est près de 10% des primo-accédants en France chaque année. Ce sont par exemple de jeunes ménages âgés de 35 ans qui vont acheter leur résidence principale sur des durées d'un peu plus de 20 ans et pour lesquels cette aide est essentielle», explique Nicolas Pecourt, du Crédit foncier, sur l’antenne d’Europe 1.

Entre 30.000 et 50.000 personnes sont concernées chaque année. Comme le précise la radio, la suppression de cette APL accession représenterait une économie d'environ 200 millions d'euros pour le gouvernement.

Le 27/09/2017

Cnews Matin