Vienne Autriche

L'interdiction du port du voile islamique intégral dans les lieux publics en Autriche entre en vigueur ce dimanche, une mesure portée par la coalition centriste au pouvoir dans un contexte de vif débat sur l'intégration et la place de la religion musulmane.

Cette interdiction du voile intégral (burqa ou niqab), existant déjà en France, en Belgique ou enBulgarie, s'inscrit dans le cadre d'une "loi d'intégration" votée à la mi-mai par le Parlement.

L'immigration et la place de l'islam dans la société autrichienne sont parmi les thèmes omniprésents dans la campagne pour les législatives du 15 octobre en Autriche.

"L'immigration de ces dernières années est en train de changer le pays de manière plus négative que positive"

"L'acceptation et le respect des valeurs autrichiennes sont des conditions de base d'une cohabitation réussie entre la population autrichienne et les citoyens de pays tiers vivant en Autriche", fait valoir la coalition au pouvoir entresociaux-démocrates (SPÖ) et conservateurs (ÖVP).

"L'immigration de ces dernières années est en train de changer le pays de manière plus négative que positive", a déclaré cette semaine à la télévision allemande Sebastian Kurz, 31 ans, à qui le FPÖ reproche de copier sa ligne intransigeante sur l'immigration.

Des réserves sur la loi émises, notamment pour les touristes saoudiens

Des réserves sur la loi ont été émises par une partie de la communauté musulmane et par les professionnels du tourisme qui craignent que la mesure dissuade la clientèle des pays arabes, notamment les quelque 100.000 touristes saoudiens qui se rendent chaque année en Autriche, notamment à Vienne et dans la région de Salzbourg.

Les infractions seront sanctionnées d'une amende pouvant aller jusqu'à 150 euros.

Le 29/09/2017 avec AFP

BFM-TV