Raqqa Syrie 1017

«Les opérations militaires ont pris fin», a précisé Talal Sellon, porte-parole des FDS. «Il y a actuellement des opérations de ratissage pour éliminer les cellules dormantes, si on en trouve, et pour déminer la ville», a-t-il ajouté. Lalibération de Raqqa sera ensuite annoncée officiellement via un communiqué.

Revers de taille pour Daesh

La chute de Raqqa constitue un revers de taille pour le groupe terroriste qui a vu son «califat» presque s'écrouler en Syrie et en Irak voisin à la suite de multiples offensives pour la déloger des régions conquises depuis 2014. La ville était devenue le symbole des pires atrocités commises par Daesh, qui y aurait planifié les attentats sanglants ayant frappé plusieurs pays, notamment en Europe.

Ces derniers jours, grâce à un accord négocié par des responsables locaux et des représentants tribaux, les derniers civils pris au piège ont pu être évacués et les jihadistes syriens ont été autorisés à quitter la ville, selon les FDS. Quelque 275 jihadistes syriens et leurs familles avaient ainsi été évacués.

Les combattants étrangers n'auraient en revanche pas été autorisés à quitter Raqqa.

Le 17/10/2017

Cnews Matin