Gendarmes coupe-vent

Peu avant 4 heures du matin, dans la nuit du 25 au 26 octobre, plusieurs véhicules ont été détruits par un incendie, vraisemblablement volontaire, dans l’enceinte de la gendarmerie de Meylan, en Isère, rapporte le quotidien local Le Dauphiné libéré. Une information confirmée par la gendarmerie à BFMTV.

Aucun blessé à déplorer

Selon le quotidien régional, les flammes ont également endommagé la façade de plusieurs bâtimentsvivent les militaires et leurs familles. Elles ont pu être rapidement évacuées et aucun blessé n’est à déplorer. Le colonel Yves Marzin, commandant du groupement de gendarmerie de l’Isère, affirme au Dauphiné libéré que cet acte visait non pas les locaux et bureaux de la gendarmerie, mais bien les véhicules privés et les familles”.

Cet acte malveillant survient un peu plus d’un mois après l’incendie volontaire d’un hangar technique de la gendarmerie deGrenoble, en Isère, le 21 septembre dernier. Un acte revendiqué le jour-même par des activistes de la mouvance anticapitaliste et libertaire.

Le 26/10/2017

Valeurs actuelles