Villars-les-Dombes mairie

La ville de Villars-les-Dombes, près de 5000 habitants, dans le département voisin de l'Ain, connu pour son célèbre parc ornithologique , va, à l'instar de nombreuses communes de notre pays, devoir dans les jours prochains donner le couvert et le gite à 90 "migrants" en provenance de la région parisienne, "dans un ancien hôtel transformé en centre d’accueil" précise Le Progrès.

Malgré l'opposition du premier édile, le divers droite Pierre Larrieu, et de la majorité des élus qui n'ont été prévenus que par téléphone par la préfecture il y à une quinzaine de jours, l'ex-hôtel qui se situe à quelques centaines de mètres de l'entrée du "parc des oiseaux" sera "actif" avant la fin de l'année.

Les visiteurs du parc seront à coup sûr très heureux...

Le maire de Villars-les-Dombes, les élus et les habitants de cette commune vont devoir accepter d'office cet "oukase", "qui a imposé cette décision à notre ville", comme ce fut le cas et comme ce sera probablement le cas dans beaucoup de villes et villages de notre pays.

Une réunion publique se tiendra demain soir à Villars-les-Dombes.

Il faut d'urgence mettre un terme à cette folie qui consiste à imposer la présence de ces clandestins qui sont, selon les lois de notre pays, des délinquants qui doivent être expulser. 

On va donner la possibilité à ces gens de se maintenir en France, de se voir nourris et loger,  quand on ne leur offre pas des distractions... et dans le même temps on va laisser nos SDF dans la rue aussi bien par manque de places que d'envie, des employés dormir dans leur voiture et quémander de la nourriture... c'est décidément le monde à l'envers en cette fin 2017 !

GS