Steeve Briois 2017

Communiqué de la municipalité FN d’Hénin-Beaumont du 30/11/2017

La Cour d’appel de Douai, dans un arrêt du 28 novembre 2017, a condamné Gabriel d’Harcourt, directeur de la publication de la Voix du Nord, pour avoir censuré un droit de réponse de la mairie d’Hénin-Beaumont et de deux adjoints de Steeve Briois.

La Voix du Nord devra verser 1 500 euros à la mairie et à ses élus. Le journal devra également insérer le droit de réponse ainsi qu’un communiqué judiciaire dans un délai d’un mois.

Depuis des mois, la municipalité FN d’Hénin-Beaumont et ses élus sont systématiquement mis en cause par la Voix du Nord qui invente des polémiques à répétition. Ce traitement discriminatoire n’est appliqué à aucune autre ville dans la région.

En début de mois, un nouveau palier a été franchi avec la participation du responsable de l’agence Héninoise de la Voix du Nord à un meeting anti-FN à Strasbourg en compagnie d’une élue d’opposition. Au cours de cette soirée, le Maire d’Hénin-Beaumont a été violemment pris à partie par les orateurs, dont le journaliste de la Voix du Nord sans jamais laisser la possibilité à Steeve Briois de s’exprimer.

La municipalité d’Hénin-Beaumont se félicite de cette décision judicaire contre la censure de la Voix du Nord. Ce journal monopolistique dans la région a donné des consignes de vote aux dernières régionales et prend régulièrement en otage ses lecteurs et abonnés par un militantisme politique très à gauche.

Front National