Rose PS flétrie

74% des Français interrogés et 63% des sympathisants de gauche estiment qu'il est possible que le Parti socialiste disparaisse du paysage politique français, révèle un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro, jeudi 30 novembre. Ce pronostic est même partagé par 48% des sympathisants socialistes. 23% des personnes interrogées pensent que cette disparition sera "définitive", la moitié qu'elle ne sera que "temporaire".

Autre enseignement de ce sondage : plus de la moitié (53%) des sondés trouvent que le PS "n'est pas utile à la vie politique française". 52% estiment également que le PS "n'incarne pas bien les idées de gauche", 58% qu'il n'a"pas de conviction profonde", 65% qu'il n'est "pas proche des gens", 78% qu'il ne s'est "pas adapté aux évolutions du monde", et, surtout, 79% des Français trouvent qu'il n'est "pas rassembleur."

Valls le mieux placé pour représenter la gauche en 2022

Invitées à choisir, dans une liste de sept personnalités appartenant au PS ou en étant issues, qui elles aimeraient voir représenter la gauche à l'élection présidentielle de 2022, les personnes interrogées placent, en tête, trois hommes politiques ayant, justement, quitté le parti. Manuel Valls arrive en tête, tous les sondés confondus (25%), suivi par Arnaud Montebourg (21%) et Benoît Hamon (19%). Suivent Najat Vallaud-Belkacem (10%), Stéphane Le Foll (9%), Olivier Faure (5%) et Luc Carvounas (4%). 7% ne se prononcent pas.

La majorité des sympathisants de gauche opte plutôt pour Benoît Hamon (34%), suivi par Arnaud Montebourg (19%) et Najat Vallaud-Belkacem (16%). Manuel Valls est quatrième avec 13% des réponses.

Enfin, 65% des personnes interrogées se disent "totalement indifférentes" au mouvement de Benoît Hamon. 18% le soutiennent ou ont de la "sympathie"pour lui. Cette dernière proportion atteint 50% auprès des sympathisants socialistes.

Sondage réalisé par internet les 29 et 30 novembre auprès de 991 Français jugés représentatifs de la population française, âgés de 18 ans et plus, dont 238 sympathisants de gauche (150 hors PS et 88 du PS), 137 sympathisants LREM, 148 sympathisants de droite hors FN et 130 du FN.

Franceinfo