lundi 4 décembre 2017

La Corse à la croisée des chemins

Communiqué de Charles Giacomi, candidat aux élections territoriales du 04/12/2017 Les résultats des élections territoriales en Corse sont sans appel.. Républicains dans l’âme, nous prenons acte des résultats. Le taux d’abstention est significatif d’un refus de participer à une mascarade qui se traduit par un quatrième changement institutionnel en 30 ans.. Cependant, ces résultats posent un certain nombre de questions. Comment l’Etat a-t-il pu être aussi décrédibilisé pour laisser le champ libre au séparatisme ? Car il y a bien là... [Lire la suite]
lundi 4 décembre 2017

La Marine défend l'idée d'un second porte-avions

Le chef d'état-major de la Marine, l'amiral Christophe Prazuck, a défendu lundi "l'ambition de deux porte-avions" pour la France, qui permettraient d'assurer une "permanence à la mer", alors que la prochaine Loi de programmation militaire (2019-2025) est en cours d'élaboration. "L'ambition de deux porte-avions, la permanence d'un porte-avion (en mer, ndlr), peut être une ambition pour notre pays", a-t-il déclaré lors d'une rencontre avec l'Association des journalistes de défense. "C'est un outil militaire incomparable et c'est... [Lire la suite]
lundi 4 décembre 2017

A Berlin, un terroriste du Bataclan fait son entrée au « Musée des martyrs »

Communiqué de Sébastien Chenu, député FN du Nord du 04/12/2017 Le mercredi 29 novembre, place Marianne à Berlin, était inaugurée « l’œuvre » des artistes danois Ida Grarup Nielsen et Henrik Grimbäck, intitulée le : « Musée des martyrs », qui selon ces derniers, présente : « une série de personnalités de l’histoire du monde qui sont mortes pour leurs convictions ». Ainsi, cette installation financée par le Fonds culturel de la capitale et la Fondation pour la culture de la République fédérale, donc par les... [Lire la suite]
lundi 4 décembre 2017

Un raz-de-marée nationaliste submerge la Corse

À 18 heures, dans l'ancien hôtel de ville de Bastia, le maire nationaliste, Pierre Savelli, proclamait le scrutin clos. À 18 h 01, avec un sens certain de la mise en scène, Gilles Simeoni faisait son entrée dans ce bureau symbolique où sa victoire aux municipales en 2014 avait marqué le début de la conquête de la Corse par les nationalistes. Le dépouillement est sans appel: la liste Femu a Corsica recueille 46 % des voix à Bastia. Les applaudissements fusent et Gilles Simeoni scrute son smartphone pour... [Lire la suite]