Manif anti-FN Hénin 2017

Heureusement que le ridicule ne bouscule pas les ventes pour le quotidien ultrasubventionné des régions Hauts-de-France ,enfin le Nord-Pas-de Calais1 030 775 € soit 0.01 euros par exemplaire (source : actufinance.fr de février 2017)- la Voix du Nord.

Dans un article publié ce jeudi, le quotidien, clairement opposé à notre formation (on se souvient de l'affligeante  Une lors des dernières élections régionales) relate une manifestation anti-FN organisée par l'association "antiracistela Maison des potes devant l’hôtel de ville d'Hénin-Beaumont. Les mots écrits sont sans appel

"Une petite délégation de très exactement treize personnes a donc manifesté quelques minutes ce jeudi soir devant l’hôtel de ville d’Hénin-Beaumont. Sous une pluie battante et dans l’indifférence." Et au milieu des "potes" se trouvaient au moins un militant des Jeunesses communistes comme en témoigne la photo mise en ligne...

Toutefois, le journaliste de la VDN ajoute, tout de même pour ne pas démoraliser au reste ses lecteurs anti-FN "Si ce n’est dans la rue, alors, c’est devant les tribunaux que la Maison des potes espère mettre des bâtons dans les roues du maire d’Hénin-Beaumont" et d'expliquer que deux plaintes ont été déposées contre Steeve Briois.

L'une d'elle a été classée sans suite par le parquet de Béthune cette année, elle sera donc relancée. Mais les "potes" attendent le résultat d'une autre procédure "pour incitation à la discrimination". "Celle-ci vise le Guide pratique de l’élu municipal FN, dans lequel est prônée la préférence nationale dans l’attribution des logements sociaux" la Voix du Nord précise que le premier édile héninois "avait participé à sa rédaction en 2014".

Des larmes ont certainement coulées du côté de la Place du Général de Gaulle à Lille.

GS