Macron ETEC

Le Chef de l'Etat  fête aujourd'hui ses 40 ans. Ce matin, les journalistes (de BFM-TV à Cnews en passant par toutes les radios et télévisions ou presque) étaient toutes et tous en pâmoison et ne trouvait pas de termes assez forts pour célébrer comme il se doit ce jour sacré

Je pense d'ailleurs que le 21 décembre sera dès 2018 un jour férié dans notre pays.... mais trève de plaisanterie, une telle échéance dans la vie d'un homme tel que notre président ne méritait-t-il pas un cadeau à la hauteur ? 

Le quotidien économique La Tribune nous annonce aujourd'hui (étonnant, non ?) que l'Elysée va annoncer très prochainement -c'était prévu paraît-il avant Noël, mais l'escapade Philippe en Nouvelle-Calédonie et son retour en jet privé à repoussé la chose- l'acquisition par la Direction générale de l'armement (DGA) et donc sur le budget de l'armée de l'Air d'un  Airbus A319 neo d'une valeur estimée entre 130 et 150 millions d'euros... Nos forces armées attendent toujours un versement de 798 millions d'euros, toujours bloqué par le tandem ex-Les Républicains Le Maire-Darmanin.

Toujours à ce sujet et selon la presse - le JDD - le vol de notre Premier ministre et de ses accompagnants, aura coûté un peu plus cher que 350 000 € : "C'est M6 qui y a pensé : si Edouard Philippe et son équipe ont choisi de prendre un avion d'un loueur privé pour rentrer plus vite de Tokyo, qu'ont-ils fait de l'A340 de l'armée dans lequel ils ont voyagé jusque-là? Eh bien l'avion militaire a bien évidemment continué sa route jusqu'à Paris. Engendrant donc les coûts inhérents à ce type de vol, sauf qu'il se déplaçait quasiment à vide, rapporte encore la chaîne. Résultat, à 10.000 euros l'heure de vol, plus tous les autres frais, c'est 130.000 euros qu'il faut ajouter à la facture. Qui passe donc à 480.000 euros.

"Au total, le coût des vols pour ce déplacement ministériel a coûté 30% moins cher pour l'Etat que le dernier voyage similaire en Nouvelle-Calédonie" de Manuel Valls en 2016, avait pourtant expliqué Edouard Philippe en gage de rigueur budgétaire. Selon une source gouvernementale, les vols pour ce déplacement en Nouvelle-Calédonie du Premier ministre, de plusieurs ministres et de la délégation (conseillers, gardes du corps...), ont coûté au total 1,38 million d'euros."

Le confort ça n'a pas de prix, surtout lorsqu'on ne le paye pas !

GS