Ravier Marseille

"Ce n’est pas l’accueil des migrants qui gêne monsieur Macron, c’est sa communication." Au micro de France Inter, mercredi matin, le sénateur FN Stéphane Ravier a critiqué un budget 2018 en trompe l’œil sur les questions migratoires. "Monsieur Macron […] a bien compris que ce qu’avait assumé et revendiqué madame Merkel (l’accueil de 800 000 migrants en 2015, ndlr) lui avait coûté sur le plan électoral" a-t-il affirmé, avant de poursuivre : "On essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes [...] de faire croire aux Français que l’immigration va être maîtrisée."

L’ancien maire du 7ème secteur de Marseille dans les quartiers nord a rappelé quelques chiffres"le budget alloué à l’immigration, intégration et asile va augmenter en 2018 de 28% pour s’élever à 1 milliard 330 millions d’euros. Voilà la réalité. Cette augmentation atteindra 30% en 2020." Stéphane Ravier a regretté que "la part consacrée à la lutte contre l’immigration irrégulière [soit] seulement de 82 millions, soit une baisse de 7 millions par rapport à 2017." Il a également indiqué que le budget 2018 pour les expulsions va baisser "de 3 millions d’euros" tandis que l’Aide Médicale d’État (AME)"aide sociale réservée aux clandestins", passera de 700 millions à 1 milliard d’euros.

Qualifiant le Président de la République d’ "immigrationniste […] aux ordres de la Commission de Bruxelles", le sénateur des Bouches-du-Rhône a vilipendé des élites françaises qui "se soucie[nt] plus de l’étranger que de nos compatriotes dans notre propre pays."

Le 27/12/2017

Valeurs actuelles