Police Saint-Remy 71

Un garçon de huit ans a été retrouvé mort étouffé dans la nuit de dimanche 4 à lundi 5 février 2018, à Saint-Rémy (Saône-et-Loire), chez lui, dans une maison d'un lotissement

Aux alentours de 1h30, la mère du petit garçon a appelé les secours, expliquant que son enfant avait été tué au cours d'un cambriolage. Sur place, les secours n'ont pu que constater le décès de l'enfant, étouffé avec un sac plastique sur la tête.

Une autopsie doit être pratiquée mardi après-midi pour préciser les circonstances du décès. La mère était entendue lundi matin au commissariat de Chalon-sur-Saône, par la police judiciaire de Dijon, chargée des investigations.

Comme l'enquête ne fait que commencer, le procureur de Chalon-sur-Saône n'a pas souhaité s'exprimer. Il semble que deux thèses soient envisagées : le drame familial, ou un cambriolage qui a mal tourné. Mais l'enquête se poursuit et s'oriente vers la thèse de l'infanticide.

La mère vivait seule avec son fils dans cette maison, où elle s'était installée il y a environ huit ans. Les voisins sont totalement abasourdis.

 

La maison a été placée sous scellés et l'enquête de voisinage a débuté. Le corps de l'enfant a été transporté en fin de nuit à l'institut médico-légal de Dijon.

Dans un communiqué, la maire de Saint-Rémy, Florence Plissonnier précise "qu'en collaboration avec les services de l’Education Nationaleun soutien psychologique a été mis en place, afin d’accompagner les enfants scolarisés dans la même école, les enseignants et nos agents en charge de l’accueil périscolaire."

Par C.R avec D.Boutillet le 05/02/2018

France 3 Franche-Comté