Migrant violeur Dijon

Communiqué de Sylvie Beaulieu, SD du FN de Côte-d'OrVice-présidente du Front National BFC du 08/02/2018

Le journal Le Bien Public nous révèle qu’un homme de 52 ans a été frappé et violé par un migrant en gare de Dijon durant la nuit de lundi à mardi. Cet énième scandale paru dans la presse régionale nous confirme que le « vivre-ensemble » avec les immigrés clandestins est un « vivre en enfer » pour les Français.

Il devient donc impératif de réagir. A l’échelle régionale, il faut arrêter l’appel d’air suscité par les associations pro-migrants en coupant leurs subventions. Rappelons juste un chiffre : depuis le début de sa mandature en janvier 2016, la majorité socialo-macroniste de Marie-Guite Dufay a octroyé, avec l’appui du groupe de la droite et du centre dirigé par François Sauvadet, plus de 972 000 euros aux associations favorisant l’immigration clandestine en Bourgogne Franche-Comté. Cette somme de subventions aurait pu être versée aux agriculteurs qui souffrent dans l’indifférence.

Mais le conseil régional préfère visiblement utiliser votre argent pour subventionner l’aide à ces étrangers délinquants apportant le chaos.

A l’heure où la crise sociale touche plus de 370 000 pauvres en Bourgogne Franche-Comté, dans un contexte explosif où immigration massive rime avec tragédie humaine et insécurité ; il devient impératif de rompre avec l’angélisme immigrationniste pour pouvoir marcher libres dans la rue.

Avec le Front National, défendez notre droit de vivre en sécurité en demandant le retour des frontières nationales, la suppression du droit du sol, la fin du regroupement familial et l’expulsion systématique des clandestins. Seul le Front National a le courage de dénoncer les catastrophes qu’engendre la crise migratoire.

Avec lui, mobilisez-vous pour ne pas devenir étrangers dans votre propre pays !

Page Facebook du groupe FN au CR de Bourgogne-Franche-Comté