Gagnoux JB

Selon le référent départemental du parti présidentiel pour le Jura Philippe Antoine, le maire deDole Jean-Baptiste Gagnoux, qui est membre pour le moment de LR serait parfaitement "Macron compatible", et d'après un article de ce dimanche publié par Le Progrès, LREM "semble écarter toute constitution d’une liste en 2020 à Dole".

Et  Philippe Antoine d'ajouter qu'il aimerait le voir adhérer" à notre mouvement, d’autant qu’on accepte la double appartenance, que ce soit avec Les Républicains ou le Parti socialiste."...

Il faut dire que Jean-Baptiste Gagnoux a auprès de lui un membre du comité départemental du parti d'Emmanuel Macron en la personne de Daniel Germond, deuxième adjoint à la Ville de Dole. "Mais en bon funambule centriste", écrit le journaliste David Regazzoni, Daniel Germond arrive à combiner le soutien qu'il porte à l'action gouvernementale et son soutien au maire Les Républicains.

Cette sortie dans la presse de monsieur Antoine, et une preuve supplémentaire, s'il le fallait, que La République en marche est l'héritier numéro un de l'UMPS, puisque ce parti se propose de regrouper l'ensemble des fameuses "forces progressistes" qui en fait ne rassemble que ceux qui voit en Emmanuel Macron, son gouvernement et l'ensemble de la politique menée par ce dernier, que l'espoir de développer le business, la "gagne", au détriment des gens qui vivent dans la réalité, et particulièrement dans notre département, aux ruraux qui survivent au lieu de vivre.

Il serait plus que nécessaire que le maire de Doleville la plus importante du Jura en terme d'habitants, qui a succédé, suite aux élections législatives de 2017, au député Jean-Marie Sermier, réagisse à l'offre de monsieur Antoine afin d'éclaircir les choses.

GS