Puigdemont Carles

Carles Puigdemont a été arrêté en Allemagne, dimanche 25 mars. L'ex-président de la Généralité de Catalogne fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émis par l'Espagne pour son rôle dans l'organisation en Catalogne d'un référendum d'autodétermination. L'indépendantiste a été arrêté alors qu'il franchissait la frontière entre le Danemark et l'Allemagne, après avoir quitté la Finlande vendredi soir pour rentrer à Bruxelles.

Carles Puigdemont s'est réfugié en Belgique à la fin octobre, peu après la proclamation symbolique de l'indépendance par le Parlement catalan et la reprise en main de la région par le pouvoir central espagnol. S'il regagnait l'Espagne, Carles Puigdemont serait passible d'une peine allant jusqu'à 25 ans de prison pour rébellion et sédition.

Vendredi 23 mars, le juge de la Cour suprême espagnole chargé de l'enquête sur la tentative de sécession d'octobre a inculpé 25 responsables séparatistes, dont 13 pour rébellion, une infraction passible d'un maximum de trente ans de prison.

Le 25/03/2018 

Franceinfo