Justice Thémis

L'indignation est totale.

Après la triple attaque terroriste dans l'Aude perpétrée vendredi 23 mars et qui a coûté la vie à quatre personnes, l'émotion était de mise mercredi 28 mars pour l'hommage national au gendarme qui a sacrifié sa vie contre celle d'un otage. Partout, sauf pour une militante vegan qui a suscité une véritable vague d'indignation sur les réseaux sociaux, et des réactions violentes

Mardi, cette internaute, qui se présente comme une militante de la cause animale, a réagi à l'attentat... En se réjouissant de la mort du chef boucher du Super U dans lequel a eu lieu la prise d'otages par Radouane LakdimChristian Medvès a été abattu par le terroriste à son entrée dans le supermarché de Trèbes, vers 11 heures du matin

Et voici ce qu'a publié l'intéressée : "Ben quoi, ça vous choque un assassin qui se fait tuer par un terroriste ? Pas moi, j'ai zéro compassion pour lui; il y a quand même une justice". Ce message était accompagné d'un article et d'une photo de la victime. Il a été supprimé de la plateforme depuis.

 

La Confédération française de la boucherie-charcuterie a réagi dans un communiqué envoyé à la presse. Elle "condamne les ignobles propos tenus sur Facebook par une militante vegan (...) Une plainte a été déposée hier". 

Joint par RTL.fr, son président Jean-François Guihard s'est dit "indigné par ces propos", dénonçant une militante vegan qui a "franchi la ligne rouge". Il est satisfait qu'une enquête ait été ouverte pour "apologie du terrorisme".

Selon La Dépêche du Midi, une enquête pour apologie du terrorisme a été ouverte par le parquet de Foix, avant que la  procureure de la République Karline Bouisset ne se dessaisisse au profit du procureur de la République de Saint-Gaudens. La jeune femme résiderait en effet en Haute-Garonne, contrairement à ce qui est indiqué sur son compte Facebook. Toujours est-il que "l'enquête commence", selon la procureure Karline Bouisset

Par Cécile de Sèze le 28/03/2018

RTL