Solvay Tavaux 3

Le site et l'usine de Tavaux dans le Jura seront concernés. Selon les syndicats que nous avons pu joindre ce matin, la direction est en train d'informer les salariés concernés. A Tavaux Solvay emploie 655 salariés, des suppressions de postes sont à craindre dans les services de relations humaines ou les fonctions support. Un comité social et économique constitutif doit se réunir ce vendredi 30 mars à Tavaux. Les syndicats espèrent en savoir plus. 

A Tavaux655 salariés travaillent pour Solvay, 700 pour Ineos, la co-entreprise créée en 2014 et spécialisée dans les produits chloro vinyliques

Solvay va supprimer 600 postes 

"La simplification de l'organisation devrait entraîner une suppression nette de 600 postes, principalement dans les fonctions support dont 160 en France, 90 au Portugal et 80 au Brésil", indique le groupe dans un communiqué. Solvay souligne que les départs volontaires et le reclassement interne devraient permettre "d'atténuer cet impact".

Solvay projette déménager ses sites d'Aubervilliers  (près de Paris) et de Paris vers Lyon et Bruxelles, "pour concentrer la recherche et l'innovation au sein de ces deux centres".

500 salariés transférés vers Lyon et Bruxelles 

Cette concentration impliquerait le transfert vers Lyon et Bruxelles de 500 employés, échelonné sur quatre ans. Solvay indique qu'il proposera aux salariés concernés "un dispositif complet d'accompagnement à la mobilité".

Concrètement, Solvay, seul groupe belge du CAC 40, envisage de transformer son plus important centre de recherche, basé à Lyon, en "un centre de chimie avancée de classe mondiale".

A Bruxelles, siège du groupe, "Solvay projette d'élargir ses capacités de recherche et d'innovation en science des matériaux avancés dans le cadre d'un projet de rénovation complet de son siège social".

Par S.C le 29/03/2018avec AFP 

France 3 Franche-Comté