vendredi 18 mai 2018

Restriction de circulation : lutte contre la pollution ou discrimination sociale ?

Communiqué de Wallerand de Saint-Just, président du groupe  FN à la Région Île-de-France du 18/05/2018 Deux millions de franciliens s’apprêtent à être victimes de la plus grande opération légale de discrimination sociale de ces dernières années. D’ici 2 ans, les propriétaires de véhicules classés « crit’air » 3, 4 ou 5 ne pourront plus rouler sur l’étendue des 80 communes de la Métropole du Grand Paris. Le délire d’exclusion de la mairie de Paris  s’apprête en effet à être étendu à l’ensemble du secteur délimité par la... [Lire la suite]
vendredi 18 mai 2018

Il y a quarante ans : Kolwezi

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du FN, du RBM ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici Boulevard Voltaire Par Arnaud Florac le 18/05/2018 Il y a quarante ans, le 18 mai 1978, à minuit, l’ambassadeur de France au Zaïre était appelé de Paris. Le Président  Giscard d’Estaing avait décidé d’envoyer des troupes françaises à Kolwezi pour écraser la révolte katangaise.... [Lire la suite]
vendredi 18 mai 2018

Bourses, APL, handicap, autonomie : une réduction des aides sociales étudiée par Bercy

Selon l'entourage du ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, ce ne sont que des "travaux techniques" qui ne se situeraient pas au "niveau politique". De prudentes précautions, puisque selon une note interne, que s'est procuré Le Monde, la Direction du budget au sein du ministère de Bercy étudierait le gel ou la baisse de plusieurs prestations sociales, notamment les bourses sur critères sociaux (BCS), l'allocation adultes handicapés (AAH), les aides personnelles au logement (APL) ou l'allocation... [Lire la suite]
vendredi 18 mai 2018

Gilles Lebreton : L'impuissance de l'UE face au diktat américain du 18/05/2018

 Gilles Lebreton : L'impuissance de l'UE face au diktat américain du 18/05/2018
vendredi 18 mai 2018

Vers le Rassemblement National

Gauthier Bouchet Par Gauthier Bouchet, Conseiller municipal de Saint-Nazaire, conseiller communautaire, le 18/05/2018 Tout comme beaucoup de militants frontistes et même, je le crois, un certain nombre de Français, j’ai suivi avec attention les déclarations successives de Marine Le Pen sur la nécessité de changer le nom du Front National, ces derniers mois. Le fait que les médias aient largement nourri la chronique autour de la future possible nouvelle appellation du FN peut pourtant faire douter de la pertinence... [Lire la suite]
vendredi 18 mai 2018

Voyage en Absurdie: j’ai rêvé que l’extrême droite détruisait le pays…

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du FN, du RBM ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici Causeur Par Franck Crudo le 18/05/2018 Je fais des rêves bizarres en ce moment. Je ne sais pas si c’est parce que j’ai dormi la tête en bas, mais la nuit dernière, j’étais immergé dans un « drôle » d’univers. Enfin, façon de parler. Il faut que je vous raconte. Dans ce monde... [Lire la suite]
vendredi 18 mai 2018

Le centre hospitalier Louis Pasteur de Dole n'a plus d'unité de soins intensifs en cardiologie

Depuis ce vendredi 18 mai, il n'y a plus d'unité de soins intensifs au service cardiologie de l'hôpital général Louis Pasteur de Dole. Après la suppression de la  Maternité  et du service de chirurgie de l'hôpital de Saint-Claude c'est la partie nord du département qui se voit elle aussi impactée par les décisions de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne-Franche-Comté, même si dans ce cas précis (selon la direction du centre hospitalier) la fermeture des six lits de soins intensifs sont imputables au départ de... [Lire la suite]
vendredi 18 mai 2018

Le joker du ministre de l'Intérieur

"Sur les 80 km/h, j'aimerais avoir votre position", avait gentiment demandé une participant à une réunion publique hier soir au ministre de l'Intérieur Gérard Collomb qui était venu dans le cadre d'une séance de festivité à l'occasion des "un an" de macronisme élyséen à Rungis dans le Val-de-Marne. L'ancien maire socialiste de Lyon lui a répondu, légèrement déconcerté (il faut dire que c'était une réunion rassemblant plutôt des fans du Président de la République) "je prends un joker sur la question". Le ministre ne sait donc... [Lire la suite]