Nice Ariane

Communiqué de Philippe Vardon, vice-président du groupe  FN au CR de PACA, responsable du bassin niçois du 19 mai 2018

J'ai plusieurs fois dénoncé l'attribution par la municipalité Estrosi, en décembre 2014, d'une subvention de plusieurs milliers d'euros à la section locale des Jeunes Musulmans de France (JMF), association de jeunesse de l'UOIF s'inscrivant ainsi dans la mouvance islamiste des Frères musulmans. Je pensais que mes mises en garde auraient refroidi le clan Estrosi quant à ses relations avec cette association, mais il n'en est rien !

Tout au contraire, les JMF sont désormais manifestement un partenaire officiel et récurrent de la municipalité.

Ainsi, les jeunes encadrés par les JMF faisaient-ils partie des invités du lancement par la municipalité de l'initiative "Influence ta ville". Ainsi, les jeunes filles (voilées) de l'association tenaient-elles un stand à destination des enfants lors du "Printemps des Rives" organisé dans le quartier de l'Ariane. Rien d'étonnant au fond, puisque l'association apparaissait carrément parmi les partenaires officiels de cet événement organisé par la Ville et la Métropole... Des publications sur les réseaux sociaux de l'association nous montrent aussi la proximité avec l'association d'adjoints de Christian Estrosi, tels Fatima Khaldi ou Rudy Salles.

Les JMF sont ainsi traités comme une association de quartier comme une autre, et c'est d'ailleurs ce que l'on pourrait croire en suivant rapidement leurs activités. Or, il n'en est malheureusement rien. Farid Abdelkrim, l'ancien président des JMF, a livré un vibrant témoignage dans son livre "Pourquoi j'ai cessé d'être islamiste", dénonçant la mouvance des Frères Musulmans en France

Si cette orientation politico-religieuse ne se retrouve pas directement sur la page Facebook de la section niçoise des JMF, c'est un peu différent concernant ses animateurs. Ainsi, Safoua S., manifestement très impliquée dans l'association, a-t-elle par le passé publié ou partagé sur ses réseaux sociaux des messages sans équivoque. Dans l'un d'eux la Police municipale de Nice était comparée à la Gestapo pour l'application de l'arrêté anti-burkini, dans un autre elle semblait se réjouir de l'ouverture d'une piscine réservée aux musulmans en Suisse, et dans un autre encore elle partageait des photos d'hommes politiques (dont Christian Estrosi) portant la kippa juive, leur reprochant de demander "la discrétion" aux musulmans.

Derrière une apparente banalité, se cache une association faisant partie, localement et nationalement, de la mouvance islamiste. Et il ne faut pas chercher très loin (quelques clics sur les réseaux sociaux) pour que cela transpire. Le partenariat noué entre cette association et la municipalité est particulièrement inquiétant, en particulier quant à l'influence exercée sur toute une partie de la jeunesse du quartier de l'Ariane. Ce sont ses inquiétudes que j'ai exprimées dans un courrier adressé ce jour au Maire de Nice et au Préfet des Alpes-Maritimes.

Page Facebook de Philippe Vardon