Lons-le-Saunier gare

La SNCF vient d'annoncer que le désserte TGV Strasbourg-Marseille en passant par Lons-le-Saunier avec , évidemment pour arrêt, Lyon, va être interrompue dès 2019 en raison d'importants travaux à la gare de Lyon-Part Dieu. Le TGV assurait jusque là deux fois par jour la préfecture de notre département. Cela touchera aussi les autres trains...

Le Progrès fait mention d'un communiqué de la Région Bourgogne-Franche-Comté qui, à juste titre, dénonce cet inquiétante décision. "Nous avons pris acte des travaux importants et nécessaires à réaliser pendant les quatre prochaines années à la gare de Lyon-Part-Dieu. Mais nous refusons la suppression unilatérale et sans contreparties de la desserte TGV Strasbourg-Marseille via Lons-le-Saunier au service annuel 2019", le communiqué ajoute "Faute de quoi, la position de la SNCF serait à contre-courant des engagements de la Région Bourgogne Franche-Comté et des communes qui croient au train et donc investissent très fortement dans le train."

Effectivement, la convention TER Bourgogne Franche-Comté prévoit une quarantaine de désserves journalières.

France 3 Franche-Comté indiqique également que La France insoumise se positionne fortement contre cette étrange décision de la compagnie des chemins de fer.

 

Il n'y a sûrement pas que les amis de monsieur le député de Marseille qui s'inquiètent de cette annonce.

Encore une fois, la ruralité et la vivacité des "petites villes" sont les victimes des politiques menées depuis des années par les gouvernements de droite comme de gauche qui se sont succédés à Matignon. Et le gouvernement Philippe ne déroge pas à cette règle qui obéit, c'est une évidence qui s'accentue de jour en jour, aux injonctions d'une Union européennes complètement déconnectée des réalités. 

Pendant ce temps, le Président de la République utilise un Falcon (4742 euros par heure de vol, 2015) pour une distance de 110 kilomètres...

Il est grand temps que ça change !

GS