Plusieurs quartiers de Nantes ont été marqués par des violences urbaines dans la nuit de mardi à mercredi après un contrôle de police qui a dégénéré. Mardi 3 juillet vers 20h30un jeune homme de 22 ans a été tué par la police après avoir refusé de se soumettre à un contrôle d'identité, a indiqué le directeur départemental de la Sécurité publique.

Alors que les autorités évoquent un "tir de légitime défense", plusieurs témoins sur place dénoncent quant à eux "un tir sans sommation, à bout portant". D'après les informations de BFMTV, le jeune homme qui a été tué était défavorablement connu pour huit rôles au Traitement des antécédents judiciaires, dont vol par effraction, menace de mort, vol en bande organisée et association de malfaiteurs.

Né le 9 juin 1996 et originaire de Garges-lès-Gonesse, il faisait par ailleurs l'objet d'une fiche de recherche en date du 15 juin 2017 pour l'exécution d'un mandat d'arrêt dans le cadre d'une procédure pour vol en bande organisée et recel, avec instruction de procéder à l'interpellation de l'intéressé. Le véhicule qu'il conduisait était par ailleurs inscrit au fichier des véhicules signalés dans le cadre d'une procédure pour trafic de stupéfiante initiée par la DRPJ de Nantes

Le 04/07/2018

BFM-TV