jeudi 26 juillet 2018

Ceuta: 800 migrants franchissent la frontière

Plus de 600 migrants africains sont parvenus jeudi à entrer dans l'enclave espagnole de Ceuta au Maroc après un "assaut" de la double clôture particulièrement violent selon les autorités, lançant de la chaux vive et des excréments contre les policiers. Ce passage massif de la barrière est le plus important à Ceuta depuis février 2017, quand plus de 850 Africains étaient entrés en quatre jours, dans une zone difficile à surveiller, notamment en cassant les portes d'accès avec cisailles et marteaux. Près de 800 migrants ont... [Lire la suite]
jeudi 26 juillet 2018

Affaire Benalla: le conseiller Ismaël Emelien a visionné les vidéos obtenues illégalement

C'est le témoignage d'un policier entendu et mis en examen dans l'affaire Benalla qui a permis de remonter jusqu'à lui. Selon nos informations, Ismaël Emelien, conseiller politique et très proche du président de la République a eu en sa possession les images de vidéosurveillance des manifestations du 1er mai obtenues de manière illégale par Alexandre Benalla. Interrogé par nos soins, l'Elysée confirme ces éléments. Le mercredi 18 juillet dernier, quelques heures après les révélations du journal Le Monde identifiant... [Lire la suite]
jeudi 26 juillet 2018

Nouvel impôt sur les pauvres : le gouvernement veut-il taxer les ventes sur Le Bon Coin ?

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du RN, ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici Boulevard Voltaire Par Christian de Moliner le 26/07/2018presse  Le gouvernement traque tous les fraudeurs et veut les faire cracher au bassinet. Une catégorie d’« abominables » et d’« indécrottables » voleurs échappait, jusqu’alors, au fisc : ceux qui vendent sur Le Bon Coin ou prennent... [Lire la suite]
jeudi 26 juillet 2018

Démocratie Loft story : le bûcher des vaniteux ?

L'Incorrect Par Gabriel Robin le 25/07/2018 Le cœur de l’affaire Benalla est la prise de pouvoir d’une génération n’ayant pas plus les qualifications que la culture requises pour la gestion des affaires de l’Etat, surtout à notre époque, où la moindre brindille peut suffire à allumer un immense brasier incontrôlable. Emmanuel Macron le découvre d’ailleurs à ses dépens : « La politique c’est comme l’andouillette. Ca doit sentir un peu la merde, mais pas trop ». On serait tenté d’ajouter que la politique... [Lire la suite]