Euros Pièces

En plein cœur de l'été le mois d'août n'échappe pas à bon nombre de changements. Parmi eux l'encadrements des loyersune baisse des tarifs de l'électricité, une hausse pour le gazrémunérations des nourrices, fin du remboursement de médicaments pour la maladie d'Alzheimer... voilà notamment ce qui change au 1er août 2018

La rémunération des nourrices sera revalorisée : le salaire minimum brut augmente légèrement, il passe de 9,98 euros brut par heure à 10,21. Pour les  infirmières libérales, là aussi le salaire va changer un peu, la majoration du dimanche et des jours fériés est revalorisée, elle passe de 8 euros à 8,50.

Après une augmentation du prix du tabac au 1er juillet, le prix de certains paquets va être ajusté de quelques centimes à la hausse ou à la baisse à partir du 20 août, mais il restera stable pour les principales marques, selon un arrêté publié mardi 31 juillet au Journal officiel

Baisse des prix de l'électricité

Les tarifs réglementés de l’électricité devraient baisser de 0,5% pour les particuliers, selon la recommandation de la Commission de régulation de l’énergie. En revanche, ils devraient augmenter de 1,1% pour les professionnels. 

Hausse de tarifs pour le gaz

Les tarifs réglementés du gaz hors taxes augmentent de 0,2% au 1er août par rapport au barème de juillet 2018. Cette augmentation est de 0,1% pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,1% pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 0,2% pour les foyers qui se chauffent au gaz.

Encadrement des loyers

L'encadrement des loyers dans les "zones tendues" devraient être reconduit dans 28 villes pour une durée de un an. Les 28 communes concernées par le dispositif sont : Ajaccio, Lille, Bastia, Beauvais, Menton, Bayonne, Aix-en-Provence, Strasbourg, La Rochelle, Lyon, Toulouse, Arles, Nice, Marseille, Annecy, Annemasse, Thonon-Les-Bains, Bordeaux, Arcachon, Paris, Montpellier, Sète, Meaux , Grenoble, Toulon, Fréjus et Draguignan.

Les zones tendues sont les zones oùt il y a des difficultés d'accès au logement, venant d'un déséquilibre entre l'offre et la demande.

Fin du remboursements de certains médicaments pour la maladie d'Alzheimer

L'Assurance maladie ne remboursera plus quatre médicaments : Aricept, Ebixa, Exelon et Reminyl et leurs génériques. "La Haute Autorité de Santé (HAS) a réévalué le service médical rendu par les médicaments de la maladie d’Alzheimer et a conclu qu’ils présentaient une efficacité faible et des effets indésirables importants (digestifs, cardiovasculaires et neuropsychiatriques” indique le site service-public.fr.

Jusqu'à présent ces médicaments étaient remboursés à hauteur de 15% par la sécurité sociale. Le coût pour l’Assurance maladie de ces médicaments était évalué à “environ 90 millions d’euros en 2015”.

Nouveau décret pour les armes des chasseurs

Un nouveau décret sur les armes entre en vigueur. Il concerne essentiellement les chasseurs. La catégorie D1 soumise à enregistrement disparaît : les armes concernées passent donc en catégorie C, soumise à déclaration. Selon la date d'achat du fusil, une déclaration en préfecture sera donc obligatoire

Les règles sur la vente d'armes entre particuliers changent un peu : seules les armes neuves ou d’occasion vendues par un professionnel peuvent être désormais livrée au domicile de l’acquéreur.

Enfin, les armes à impulsion électrique et les bombes aérosols lacrymogènes de moins de 100 ml sont désormais classées en catégorie C et donc soumise à déclaration.

Par Marie Sasin le 01/08/2018

RTL